Breaking Sew!, Idées & Inspirations, Non classé

Dis-moi des mots doux

Cette robe, c’est exactement ce que j’avais envie de porter cet été.

Il faut dire que la robe longue, cœur-croisé a fait son grand come-back après quelques années de quarantaine imposées par le dictat stylistique, nommé la Mode.

J’ai toujours aimé le cache-cœur, quoi de plus féminin ? il met en valeur la poitrine et souligne la taille, épargne délicatement les hanches.

Je trouve qu’il a un côté désuet aussi. J’imagine que les femmes des années 50 devaient aussi le porter, avec un chapeau, des escarpins, version dame.

 

Robe cache coeur, longueur midi
le classique et intemporel tandem ‘robe-esparpin’

 

Cet été donc, le cache-cœur allait prendre sa revanche et je comptais bien l’y aider !

Pour ce modèle, créé par Aime comme Marie, j’avais envie de soleil, d’exotisme et je me suis mise en recherche d’un tissu qui répondrait à la bonne température.

En revanche, sachez qu’il vous faudra compter sur + de 3 mètres de tissus pour réaliser cette robe : 3, 20 mètres précisément.

Par conséquent, au vu du métrage, je ne pouvais pas me laisser aller à des matières trop onéreuses au risque de voir mon budget s’envoler.

J’avais envie d’être raccord avec la tendance du moment, verdict : il me fallait du trop-pical, pas trop-cher 😉

En fouinant sur internet, j’ai trouvé une multitude de belles choses et ce site : www.buttinette.com/

Robe Mots doux (aime pour Marie)

Vous y trouverez un peu de tout, matière, accessoires et fournitures DIY en tous genre à des prix hyper raisonnables.

WARNING POINTS :

Je n’ai pas rencontré de difficultés majeures dans ce modèle. Je vous conseille :

  • Comme d’habitude de bien prendre votre temps, pour la découpe, bien entoiler les parmentures.
  • J’ai juste hésité à l’assemblage des manches. Bien placer chaque extrémité (sous le bras) à sa place, il y a un peu plus de matière sur le dessus pour donner un peu de bombé à la manche.
  • Penser à laisser l’ouverture à la taille pour permettre le passage de la ceinture à l’intérieur de la robe. (eh oui ! ça a l’air évident mais on peut facilement oublier)
  • La parmenture doit être fixée absolument, sinon la robe s’ouvre en permanence: pour palier cela, il est conseiller de piquer à la main, soit à quelques emplacements intérieurs de la robe, soit tout le long en point invisible .

 

  • Enfin, ne vous inquiétez pas si vous devez raccourcir la jupe, elle est tout de même très, trèèès longue.

Voilà, j’ai très envie de la faire version courte cette fois, mais comme tout en écrivant, j’ai déjà commencé autre chose, pas sûre de vous la montrer avant l’été prochain.

Cette année, je suis allée en Limousin, j’aime la tranquillité, qui s’en dégage, la nature et les paysages y sont très inspirants. On dirait un peu l’Ecosse et d’ailleurs, des tas d’expatriées d’outre-manche, ne cessent de s’y installer.

C’est donc juste avant les moissons que nous immortalisons ce joli maudit modèle.

Robe Mots doux (Aime comme Marie)

 

Promenons nous à travers champs…

 

 

Resserrer les liens avec la nature…

 

 

A travers champs, ma jolie blonde, main dans la main jusqu’au bout du monde…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *